Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 NOS SENS

L’étude objective de nos cinq sens nous démontre, sans l’ombre d’un doute, que nous devrions, justement, douter de tout ce que nous percevons. Bien sûr, ils sont essentiels à notre « navigation » sur les eaux troubles et mouvantes de ce que l’on nomme réalité, mais sont-ils adéquatement fonctionnels ? Suffisamment entraînés ? Possèdent-ils l’acuité qu’on leur attribue généralement ? Explorons ce terrain quelque peu.

  • Le toucher devient confus lorsque nous abordons les extrêmes : la morsure du froid devient brûlure et vice-versa. Certaines parties du corps sont moins sensibles que d’autres et il devient alors difficile d’être certains de ce que nous ressentons. Le dos est l’exemple le plus commun, le jeu du « devine ce que je t’écris dans le dos avec mon doigt » en est un exemple classique. Lorsque nous appliquons, sur le dos, les pointes de deux crayons trop près l’une de l’autre (moins de trois centimètres) nous n’en sentons confusément qu’une seule.
  • L’ouïe se laisse facilement berner par les sons similaires. Il nous arrive d’entendre quelqu’un dire quelque chose qui nous fait sursauter, qui nous étonne, mais, après investigation, nous nous rendons rapidement compte que nous avions simplement « mal entendu ». Bien sûr, l’acuité auditive décroît avec l’âge comme, malheureusement, tout le reste, mais je me dois de citer ici la « nouvelle » technologie sonore, de plus en plus utilisée, qui permet aux propriétaires de commerces d’en éloigner les jeunes simplement en émettant un son d’une fréquence assez élevée pour que celui-ci ne soit audible que par un certain groupe d’âge ! D’ailleurs, ce son a rapidement été porté sous le format de sonnerie pour téléphones cellulaires. Les parents et enseignants ignorant ainsi que les enfants et/ou les étudiants reçoivent des appels.
  • L’odorat, comme certains autres sens, s’accoutume rapidement à sa situation, comme s’il avait été conçu pour n’indiquer que les changements et non la continuité. En effet, l’odeur désagréable d’un endroit ne nous affecte plus après un certain temps et lorsque nous quittons cet endroit, nous trouvons que l’air frais et pur a une de ces odeurs !

 

  • Le goût est probablement le sens qui est à la fois le plus stable et le moins fiable. Oui, il arrive que nous ayons le « goût dérangé », mais ceci n’est pas lié au concept de l’illusion. Par contre, la fausse association du plaisir pour le palais et la langue et de la valeur nutritive réelle des aliments que nous goûtons donne matière à réflexion. Mangez uniquement ce que vous trouvez réellement bon au goût et vous passerez votre vie entière à ingurgiter du glutamate monosodique et vous pourriez dire au revoir à vos neurones ! L’illusion du « bon » est ici à son comble.
  • Quant à la vue, elle est incontestablement le sens dont la tromperie est la plus documentée. Nous l’avons tous vu et expérimenté avec les illusions d’optique. Je ne m’étendrai pas inutilement sur le sujet, mais laisserai le lecteur découvrir et/ou expérimenter avec ces quelques exemples :

maya-illusion-2-500x646.pngmaya-illusion-4-500x166.png

    • Donc, d’illusions en mauvais signaux nerveux en passant par l’accoutumance, nous réalisons qu’il semble que nos sens nous trompent joyeusement à presque toutes les occasions possibles. Mais est-ce réellement le cas ? Est-ce réellement nos sens qui ne sont pas bien ajustés à notre monde physique tridimensionnel ? Ou serait-ce en réalité autre chose ? Bien sûr, il est plus aisé pour l’Ego de déclarer que nos sens sont maladroits et/ou mal entraînés et que nous voguons à tâtons dans le monde physique, mais à y regarder de plus près, à bien analyser la situation, nous devons en conclure tout autrement : notre cerveau ne suit pas la danse. Nos yeux ne nous envoient pas d’informations qui stipulent que « la ligne n’est pas droite » ou que « les cercles tournent », ils nous envoient l’image telle quelle est, immobile et bien droite. Nos oreilles ne nous transmettent pas « Sept bicycles à espace » alors qu’en réalité notre interlocuteur a dit : « C’est ici que ça se passe ». C’est notre organe pensif qui interprète, à tort, l’information. Quelque chose se passe de travers au niveau de nos neurones pour ainsi dire, car c’est au niveau du traitement de l’information qu’il y a défaillance et non au niveau de l’information elle-même. L’illusion, la Mâyâ ne réside donc pas à l’extérieur de nous, dans le mauvais fonctionnement de nos capteurs physiques, mais bien à l’intérieur de nous, dans le décodage de l’information reçue. C’est notre interprétation de la réalité qui est fausse. Et Dieu, s’il existe vraiment, sait combien il est facile de nous tromper à ce niveau. Exemplifions encore un peu plus.
  • Un jeu classique, que tous les enfants s’amusent à se faire mutuellement, est le fameux « tes bras passent au travers du sol ». Étendu au sol à plat ventre, les bras droits au-dessus de la tête, face contre terre, la première personne se ferme les yeux et se laisse prendre les mains par la seconde. Celle-ci lève les bras de la première à environ un demi-mètre du sol, maintient cette position une trentaine de secondes et commence à les redescendre tranquillement. La personne couchée par terre, une fois son visage au sol, croit qu’incessamment ses bras et ses mains vont aussi toucher le plancher alors qu’en réalité ils sont encore à plus d’une dizaine de centimètres de celui-ci. La seconde continuant de descendre très tranquillement, la première a la sérieuse impression que ses bras et ses mains passent au travers du sol. Si vous ne l’avez jamais fait, tentez-le, ça vaut le coup.
    • Un autre exemple intéressant : Selon une étude de L’Uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des ltteers dnas un mot n’a pas d’ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenìre soeint à la bnnoe pclae. Le rsete puet êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujorus lrie snas porlbème. C’est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot. La peruve !
  • Nous parlons d’illusion, mais que dire du contrôle ? Ferait-il lui aussi partie de l’illusion ? Restez assis, levez votre pied droit du plancher et faites-lui faire des cercles dans le sens des aiguilles d’une montre. Pendant que vous faites des cercles avec votre pied droit, dessinez le chiffre 6 dans les airs avec votre main droite. Votre pied changera de direction. Si ce n’est pas le cas, tentez de le faire avec le côté gauche. Un contrôle illusoire ? 

 

 

illusion_optique_monroe_einstein.jpg   

Regardez cette illusion plutôt bien réussie (créé par Aude Oliva). Qui reconnaissez-vous? Éloignez-vous de votre écran, qui voyez-vous à présent?

En effet, de près, on peut voir Albert Einstein et lorsqu'on s'éloigne suffisamment, on peut voir Marilyn Monroe.

 

image

 

 Le deuxième sens apparaît lorsque vous vous éloignez de l'écran.

Ici la métaphore est évidente : si vous voulez être créatifs, PRENEZ DU RECUL !


L’illusion d’optique de la danseuse ou du chat en rotation

 

http://alconis.com/wp/wp-content/uploads/2011/05/illusion_optique_danseuse.gif

Beaucoup plus surprenant, cette animation créée par le web designer Nobuyuki Kayahara.

Dans quel sens la danseuse tourne-t-elle ? Horaire ou anti-horaire ?

Fixez l'image quelques minutes, il serait bien surprenant qu'elle ne change pas de sens.

Trucage ? Non. Regardez-la à plusieurs, tous ne la verrons pas tourner dans le même sens ni ne la verront changer de sens au même instant.

En fait, danseuse ou pas, si l'objet en rotation est montré en ombre chinoise il est impossible à l'observateur de connaître son sens de rotation. 

Mais notre cerveau ayant identifié que l'objet tourne, et il lui attribue arbitrairement un sens de rotation. Tellement arbitrairement que de temps en temps il lui attribue l'autre sens.

Si vous êtes sceptique ou si vous ne voyez pas de changement de sens, jetez un oeil sur ce site.

Que nous enseigne cette illusion ?

Premièrement qu'en l'absence d'une partie des éléments d'une situation notre cerveau complète les vides et nous fabrique une scène complète et crédible, mais fausse !

Deuxièmement qu'une même réalité est vue différemment par plusieurs observateurs, tous de bonne foi. Donc, au lieu de se chamailler en réunion, essayons de tirer le maximum de la vision de chacun. 

http://www.eteignezvotreordinateur.com/wp-content/uploads/2010/06/Optical-illusion-kitty.gif

Tag(s) : #Divers

Partager cet article